Vous êtes ici

Le principe du Laser

EXPLICATIONS SIMPLIFIEES SUR LE MODE DE FONCTIONNEMENT DES LASERS

Les lasers médicaux utilisés en chirurgie dentaire ont des formes et des volumes variés qui proviennent essentiellement de leur conception (fig.1)

Les plus petits (lasers Diodes) utilisent exclusivement de l’électricité qu’ils transforment en énergie lumineuse.
Les plus volumineux (lasers à cristaux) utilisent un milieu actif enfermé dans une cavité résonante appelée « résonateur optique ».

Le rayonnement laser est une amplification de lumière obtenue par émission stimulée de radiations grâce aux atomes d’un corps solide ou gazeux qui est activé par une source d’énergie extérieure.
Ce matériau laser est placé entre deux miroirs qui vont amplifier la lumière émise et ne laisser sortir qu’un faisceau unidirectionnel et intense (fig.2).
Ce faisceau peut être transporté par une fibre optique pour être dirigé sur les tissus de la cavité buccale.

Fig. 2
Comme les rayons X, les ondes radars ou les ondes radios, les rayonnements lasers sont placés sur le spectre des ondes magnétiques à un emplacement particulier qui dépend de leur longueur d’ondes (fig.3).
Les lasers utilisés en chirurgie dentaire ont une longueur d’onde située dans l’infrarouge, c'est-à-dire en dehors de la lumière visible.


Fig. 3

 

LES PRINCIPAUX EFFETS DES DIFFERENTS RAYONNEMENTS LASER SUR LES TISSUS DE LA BOUCHE ET DES DENTS

En fonction de sa longueur d’onde, un rayonnement laser dirigé sur un tissu dentaire, gingival ou osseux peut être soit absorbé immédiatement au point d’impact, soit pénétré plus ou moins profondément à l’intérieur des tissus.
Les effets obtenus peuvent être (fig.4) :
1.    A la superficie des tissus avec les rayonnements laser absorbés
-    Soit une ablation des tissus lorsque le chirurgien dentiste cherche à couper ou à vaporiser les tissus gingivaux, par exemple
-    Soit un effet thermique lorsque le chirurgien dentiste cherche à coaguler un saignement

2.    Dans la profondeur des tissus avec les rayonnements laser pénétrants
-    Soit une décontamination en éliminant les bactéries pathogènes responsables d’infections diverses et nombreuses
-    Soit une diminution de l’inflammation et de la douleur en biostimulant la cicatrisation osseuse ou gingivale.

 


Fig. 4
 
En fonction de son absorption dans les différents tissus, chaque laser a donc des applications privilégiées qui seront plutôt dirigées vers les effets ablatifs pour les lasers absorbés et plutôt vers les effets photodynamiques et biostimulants pour les lasers pénétrants.

  Fig. 5
Il existe de nombreux fabricants lasers que l’on peut regrouper en  deux familles bien distinctes :
1.    La famille des rayonnements laser pénétrants dont la longueur d’onde est généralement comprise entre 800 et 1340 nanomètres (fig.6).

Fig. 6
2.    La famille des lasers absorbés dont la longueur d’onde est généralement comprise entre 2940 et 10600 nanomètres (fig.7).

Fig. 7

 

source:
Dr Gérard Rey